Parcoursup + tampon « 100 % présentiel » = inégalités multipliées

La FNEC FP-FO a appris que des établissements du second degré apposaient sur les dossiers de lycéens déposés dans Parcoursup la mention que les cours suivis l’avaient été en totalité en présentiel, « 100 % présentiel » !

Ainsi, les bacheliers des lycées publics, qui ne sont en rien responsables des privations de cours décidées par le ministère, se retrouveraient-ils en situation défavorable dans l’examen de leurs dossiers de demandes d’admission dans des formations de l’enseignement supérieur !

Le ministre, n’a pas répondu aux revendications de créations de postes pour faire baisser les effectifs par classe et a préféré laisser les personnels se débrouiller avec les moyens du bord. Il est seul responsable de la division des horaires par deux dans la grande majorité des lycées cette année.

La FNEC FP-FO demande que les ministères de l’Enseignement Supérieur et de l’Éducation nationale interdisent que de telles références aux proportions de l’enseignement dispensé « en présentiel » soient portées sur les dossiers déposés par les lycéens dans Parcoursup et que soient annulées celles déjà portées par certains établissements.

Si besoin en était, cette pratique confirme le rôle de Parcoursup : une procédure foncièrement inégalitaire, fondée sur l’arbitraire d’une sélection renvoyant à la réputation d’établissements mis en concurrence, destinée à remette en cause la qualification conférée par le baccalauréat, premier grade universitaire.

La FNEC FP-FO ne peut donc qu’être renforcée dans ses revendications de retrait de Parcoursup et d’abrogation de la loi ORE, d’abrogation de la réforme Blanquer du lycée et de rétablissement du baccalauréat comme premier grade universitaire, donnant le droit des bacheliers d’accéder à la filière de leur choix dans l’établissement de leur choix.

OFFRE PARRAINAGE MILITANT

Jusqu’au 30 juin 2021, vous bénéficiez au minimum* de 40€ de réduction sur votre syndicalisation 2021-2022 en parrainant vos collègues.

Soutenez le premier syndicat de l’enseignement professionnel
et aidez-nous à défendre vos intérêts et votre carrière !
L’avenir, nous le construirons ENSEMBLE !


PARLEZ-EN AUTOUR DE VOUS ET FAITES ADHÉRER AU SNETAA-FO

Brevet et Baccalauréat : le ministre place les personnels et les élèves dans une situation impossible ! Il doit prendre ses responsabilités

La double peine pour les élèves et les personnels

Des mois de cours supprimés, une préparation aux examens différente d’un établissement à un autre, un enchaînement de confinement, déconfinement et un enseignement hybride dégradé… Les lycéens, avec leurs parents, se mobilisent dans des dizaines d’établissements sur toute la France et dénoncent cette situation totalement inégalitaire. Ils ont raison !

Ni les élèves ni les personnels ne sont responsables des choix du ministre qui refuse de créer les postes en nombre suffisant et de prendre toutes les mesures pour garantir un enseignement en présentiel à tous les élèves en toute sécurité. Ces choix ont abouti, pour les collégiens et les lycéens, à une scolarité en pointillé qui, de fait, a imposé une forme de déscolarisation. En laissant pourrir la situation, le ministre Blanquer cherche à rendre le contrôle continu incontournable et ainsi tirer un trait définitif sur les diplômes nationaux.

La FNEC FP-FO rappelle que c’est contre cela que les personnels et les lycéens ont fait grève en 2019 et en 2020. Continuer la lecture de Brevet et Baccalauréat : le ministre place les personnels et les élèves dans une situation impossible ! Il doit prendre ses responsabilités