DÉFENSE DU LYCÉE PROFESSIONNEL, LA MOBILISATION NE FAIBLIT PAS : PLUS DE 2 000 MANIFESTANTS À PARIS CE SAMEDI 19 NOVEMBRE À L’APPEL DU SNETAA ET DE FO !

Samedi 19 novembre, à l’appel du SNETAA-FO, premier syndicat de l’enseignement professionnel, 2 000 professeurs de lycées professionnels ont défilé avec des salariés, des parents d’élèves et de nombreux jeunes lycéens professionnels venus de toute la France, pour crier leur colère et leurs revendications en direction du ministère.

Toutes les académies étaient représentées y compris les Outre-Mer.

LES PLP NE VEULENT PAS DE CE PROJET DE RéFORME DE CASSE DES LYCEES PROFESSIONNELS !

MAINTIEN DU MÉTIER DE PROFESSEUR DE LYCÉE PROFESSIONNEL. 

Des manifestants venus de toutes les académies, avec la FNEC-FP-FO, la cgt-FO et avec les collègues de l’enseignement agricole autant concernés. Avec de nombreux secrétaires d’Union Départementale FO et de Fédérations, les PLP ont marché vers le ministère pour défendre une conquête sociale qui a permis à des millions d’enfants d’ouvriers, d’employés et de techniciens d’accéder à un diplôme national reconnu dans les conventions collectives. L’école est leur seule chance de devenir des Citoyens, des Hommes et Femmes, des Travailleurs.

Pour le maintien de tous les lycées pros à Paris, dans le Grand Est, en Martinique ! 

Nous exigeons partout l’ouverture de parcours du CAP au Bac pro, du BTS au bachelor professionnel : c’est ainsi que l’école de République donnera à chaque jeune une véritable chance de s’intégrer à une société en évolution. L’augmentation en compétences a besoin des PLP, de l’enseignement professionnel, de moyens à la hauteur du pays. Nous ne voulons pas pour demain des salariés au rabais, sous payés et maltraités, dans un nouveau larbinat.

Nous exigeons de « disposer d’un état des lieux partagé sans strabisme idéologique : qui sont nos élèves, nos diplômes préparent ils de façon satisfaisante à l’emploi ? Quels métiers pour demain ? » C’est a dire un véritable diagnostic partagé pour une réforme ambitieuse.

Cette manifestation a été une belle démonstration de force qui prouve une fois de plus la détermination du SNETAA-FO, sa Fédération et sa Confédération, à défendre l’avenir de la voie professionnelle !

Le Président de la République doit maintenant répondre ! 

Nous pouvons remporter cette bataille et obtenir du gouvernement qu’il arrête ses groupes de travail alors que les conclusions sont déjà annoncées par Carole Grandjean qui n’a de cesse de remettre en cause les PLP quand ils sont pourtant les derniers hussards noirs de la République.

Pour un enseignement professionnel au sein de l’école de la République, pour les PLP écoutés, reconnus, respectés, pour une réforme ambitieuse pour les jeunes citoyens et travailleurs de demain, le SNETAA ne lâchera rien ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.