Compte-rendu de l’audience de la FNEC FP-FO au ministère du 15 novembre 2022

          Une délégation de la FNEC FP-FO a été reçue en audience par M. Le Goff, directeur adjoint du cabinet du ministre et M. Crusson, conseiller social. Plusieurs points ont été abordés :

Abandon du projet de réforme de la voie professionnelle et refus de la double tutelle

FO : La grève puissante, historique, des professeurs de lycée professionnel exprime un rejet profond de la réforme présentée par Président de la République. Comme l’immense majorité des personnels, nous considérons qu’il s’agit là d’un projet de démantèlement de la formation professionnelle initiale sous statut scolaire et de privatisation des lycées professionnels. En outre, quel intérêt y a‑t-il à placer l’enseignement professionnel sous la coupe du ministère du Travail, si ce n’est d’accélérer sa reprise en main par le patronat ? Un lycéen de LP a un statut scolaire, il est un élève et il doit le rester. La FNEC FP-FO demande enfin le maintien des lycées parisiens menacés de fermeture, comme de tous les établissements. Nous demandons au ministre d’intervenir. La FNEC FP-FO, avec le SNETAA-FO, syndicat majoritaire des LP, sont engagés dans la mobilisation intersyndicale du 17 novembre et la manifestation nationale à Paris du 19 novembre. Nous demandons à être reçus.

Ministère (MEN) : Concernant la réforme, nous connaissons votre position, une discussion est en cours. Elle va se poursuivre. Concernant les lycées parisiens, nous transmettons votre demande au ministre.

Demande d’abandon des évaluations d’écoles et d’établissements

Continuer la lecture de Compte-rendu de l’audience de la FNEC FP-FO au ministère du 15 novembre 2022

Nouvelle baisse du nombre de candidats aux concours : FO revendique le retour à un recrutement à Bac+3 et l’augmentation des salaires dans la Fonction publique !

     Le gouvernement vient d’annoncer la prolongation de deux semaines, c’est-à-dire jusqu’au 2 décembre, du délai d’inscription aux concours de personnels de l’Éducation nationale (enseignants, CPE, PsyEN, personnels administratifs…) en raison d’un nombre insuffisant d’inscrits.

Année après année, le nombre de candidats aux concours de personnels de l’Éducation nationale, et en particulier aux concours enseignants,s’effondre.

À qui la faute ?

En premier lieu à la mise en œuvre de la masterisation Chatel-Sarkozy en 2010 qui, en imposant la détention d’un diplôme Bac+5 au lieu d’un diplôme à Bac+3 pour se présenter aux différents concours enseignants, a engendré l’assèchement du vivier de candidats. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles la FNEC FP- FO, seule, avait voté contre les projets de décrets relatifs à la masterisation au comité technique paritaire ministériel, au conseil supérieur de l’Éducation et au conseil supérieur de la Fonction publique d’État.

D’autre part, comment ne pas lier la baisse du nombre de candidats aux concours avec l’effondrement du pouvoir d’achat des personnels de l’Éducation nationale ? Rappelons que ceux-ci comme tous les fonctionnaires, ont perdu 23% de leur pouvoir d’achat depuis 2000 et que cette baisse atteindra des records en 2022 puisque le point d’indice n’a été augmenté que de 3,5% alors que les indicateurs annoncent une inflation à 8,5% en décembre prochain.

Continuer la lecture de Nouvelle baisse du nombre de candidats aux concours : FO revendique le retour à un recrutement à Bac+3 et l’augmentation des salaires dans la Fonction publique !

MUTATIONS INTER 2023 : CHRONIQUE D’UNE CATASTROPHE ANNONCÉE !

Le SNETAA-FO a participé cette semaine à une réunion organisée par la DGRH en amont de l’ouverture du serveur Siam, prévue le 16 novembre, pour le mouvement interacadémique. Le but de la DGRH était de présenter les grandes lignes du mouvement inter à la suite de la parution du BO n° 40 du 27 octobre 2022 et d’essayer de « défendre » ce mouvement 2023 qui s’annonce déjà catastrophique pour les PLP.

En effet, devant le petit nombre de stagiaires PLP présents cette année, nous ne pouvons qu’être très inquiets sur le nombre des capacités d’accueil offertes dans les académies.

Le SNETAA a donc exigé que le ministère ouvre des capacités d’accueil à hauteur des besoins, dans toutes les académies !

De plus, l’augmentation des postes spécifiques nationaux (SPEN) et des postes à profil (POP) va encore limiter les possibilités d’entrer dans une académie lors du mouvement général. Au bout de deux heures de discussions vaines, la réunion s’est achevée sans aucune avancée laissant espérer une amélioration du mouvement inter pour l’année scolaire à venir.

Ne restez pas seul : contactez le SNETAA-FO qui saura vous accompagner et vous guider pendant toutes les étapes de votre mutation !

MUTATIONS 2023 : C’EST PARTI !

Du 16 novembre 12h00 au 07 décembre 12h00 viendra la période sur SIAM de saisies de vos vœux à mutation INTER pour le mouvement 2023 des PLP et CPE. Vous trouverez à cet effet un guide complet dans l’AP à paraître « Spécial Mutations 2023 » de novembre.

Votre adhésion au SNETAA-FO vous permet d’obtenir un accompagnement personnalisé par votre référent académique « mutations », car votre barème définitif ne s’obtient qu’en académie.

Une demande de mutation s’anticipe, alors n’attendez pas le dernier jour et les risques d’encombrements informatiques pour effectuer votre saisie !

Pour éviter erreurs et oublis, lisez l’AP et contactez votre responsable local SNETAA-FO !

Réunion Mutation le Mardi 22 novembre à 17h30 au local syndical.

 

Site du SNETAA-FO de l'Académie de Martinique au service des PLP et des non titulaires pour informer, défendre, agir : Premier Syndicat de l'Enseignement Professionnel.