Indemnités REP et REP+ pour tous les personnels : un premier recul du ministre qui en appelle d’autres

Lors d’une réunion au ministère avec les fédérations de l’Education nationale ce lundi 3 octobre, les représentants du ministre ont annoncé que tous les personnels percevraient désormais l’indemnité
REP et l’indemnité REP+, y compris ceux qui en étaient exclus (AED, AESH, CPC, IEN, assistants sociaux…).
Cette annonce du ministre est à mettre au compte de la mobilisation constante des personnels depuis des années dans laquelle la FNEC FP-FO a pris toute sa place. C’est notamment le cas des puissantes mobilisations des AESH et des AED, en 2021 et 2022, et de la manifestation nationale qui avait réuni 3000 AESH le 19 octobre 2021 devant le ministère. C’est également le cas de la grève des
assistants sociaux le 15 mars 2022.
Cette décision répare donc une injustice de longue date. Pour autant, rien n’est réglé.

Continuer la lecture de Indemnités REP et REP+ pour tous les personnels : un premier recul du ministre qui en appelle d’autres

Compte-rendu de la réunion au ministère du 3 octobre 2022 « Concertation sur l’attractivité et la revalorisation du métier enseignant »

En bref :

  • Revalorisation « inconditionnelle » qui ne concerne que la 1ere moitié de carrière
  • Revalorisation liée à de nouvelles missions
  • Indemnité REP et REP + versée à tous les personnels (AED, AESH, assistants sociaux…)

Déclaration de la FNEC FP-FO :

Monsieur le Ministre,

Vous nous proposez cette réunion d’ouverture de la concertation sur l’attractivité et la revalorisation du métier enseignant dans une situation inédite de chaos, où les personnels de l’Éducation nationale, comme tous les salariés de ce pays, se trouvent pris à la gorge face à la montée de l’inflation. Avec l’explosion des prix de l’électricité, du gaz, du fuel, on nous annonce même, au nom de soi-disant économies d’énergie, qu’il ne faudrait plus se chauffer, et renvoyer les personnels et les élèves chez eux comme à l’université de Strasbourg par exemple.

Le Président de la République en appelle aux sacrifices au nom « de notre liberté et de nos valeurs ».

Dans le même temps, les dividendes versés aux actionnaires du CAC 40 au 2ème trimestre atteignent 44,3 milliards d’euros. Ces chiffres vertigineux sont à mettre en corrélation avec les 10 millions de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté (AESH et AED par exemple pour notre ministère).

Pour la FNEC FP-FO, il n’est pas question de renoncer aux revendications sous prétexte de crise économique ou énergétique.

La FNEC FP-FO refuse la feuille de route du président de la République qui a indiqué vouloir généraliser la méthode inaugurée à Marseille. Le modèle marseillais, ce sont des droits et des moyens distribués de façon inégale selon le quartier, selon les décisions politiques locales. C’est la négation de l’école de la République que nous défendons.

Continuer la lecture de Compte-rendu de la réunion au ministère du 3 octobre 2022 « Concertation sur l’attractivité et la revalorisation du métier enseignant »

Budget Macron / Ndiaye : nouvel effondrement du pouvoir d’achat, nouvelle aggravation des conditions de travail ! Préparons la grève pour les faire reculer !

Le budget 2023 de l’Éducation nationale a été présenté. Il augmente certes de 3,7 milliards, mais 1,7 milliard est la conséquence de l’augmentation de la valeur du point d’indice de 3,5% qui, alors que l’inflation pourrait atteindre les 8%, entérine un effondrement sans précédent du pouvoir d’achat des personnels.

2 000 suppressions de postes d’enseignants !

Quelques semaines après la rentrée 2022, le constat est implacable : les postes et les personnels manquent, les classes sont souvent surchargées, les premiers problèmes de remplacement surgissent, l’enseignement spécialisé est réduit à peau de chagrin…

Mais pour le ministre, bien déterminé à poursuivre l’entreprise de démolition de ses prédécesseurs, cela ne suffit pas : 2000 nouveaux postes d’enseignants seront supprimés !

  • 1 000 dans le premier degré public
  • 500 dans le second degré public, qui se rajoutent aux 7900 postes supprimés depuis 5 ans
  • 500 dans l’enseignement privé

Aucune création de postes dans les autres corps, alors que l’École manque de tout (personnels administratifs, infirmiers, médecins, assistants sociaux, personnels de direction…).

Continuer la lecture de Budget Macron / Ndiaye : nouvel effondrement du pouvoir d’achat, nouvelle aggravation des conditions de travail ! Préparons la grève pour les faire reculer !

GREVE DU JEUDI 29 Septembre 2022

Communiqué

Le mardi 27 septembre 2022

Nous vous rappelons que la FNEC FP-FO a déposé un préavis de grève depuis le 28 Août 2022, celui-ci prend effet du 1er Septembre au 31 Octobre 2022 inclus pour couvrir toutes les initiatives.

Un appel à la grève a été lancé pour ce jeudi 29 septembre par les autres organisations syndicales et nous partageons pleinement toutes les revendications mentionnées.

Nous sommes mobilisés sur le terrain dans les établissements et dans l’académie pour défendre les différentes catégories de personnels.

Une délégation de la FNEC FP FO sera de nouveau en audience au Rectorat ce jeudi 29 septembre pour faire entendre les souffrances et défendre les doléances des collègues AED, AESH, contractuels, stagiaires, titulaires et néo-titulaires.

Nous vous appellerons aussi à une mobilisation massive avec les autres syndicats, à la grève du mardi 18 Octobre 2022 contre la réforme de la rentrée 2023.

Nous restons solidaires de la mobilisation de ce jeudi 29 septembre et avec ceux qui veulent s’y joindre, vous serez couverts par ce préavis de grève du 28 Août 2022.

La FNEC FP FO Martinique relaye le mouvement de mécontentement et de revendications qui aura lieu le jeudi 29 septembre 2022 mais le bureau ne pourra y participer car ayant son assemblée générale prévue avec le national.

 

Ansanm toujou pli FO

Réponse au président de la République

Objet : Réponse à votre lettre aux professeurs et personnels de l’Éducation nationale

Monsieur le président de la République,

Le 16 septembre, vous avez pris l’initiative de vous adresser à l’ensemble des personnels de l’Éducation nationale.

Vous affirmez : « notre système scolaire ne réduit pas suffisamment les inégalités de naissance, décroche dans les évaluations internationales, et suscite souvent la défiance. Trop d’élèves sont malheureux, ne trouvent pas leur place à l’école et ne trouvent pas leur voie ensuite. Trop de professeurs ne sont pas reconnus comme ils le devraient et perdent parfois le sens de leur mission. »

A qui la faute ?

N’est-ce pas vous qui êtes au pouvoir depuis cinq ans ?

N’est-ce pas vous qui, dans la continuité de vos prédécesseurs, avez supprimé sur les cinq dernières années 7 900 postes d’enseignants du second degré public alors que les effectifs ont augmenté de 26 400 élèves ? N’est-ce pas vous qui avez – et c’est une première – gelé la valeur du point d’indice durant votre premier quinquennat ?

N’est-ce pas vous qui avez mis en œuvre une série de mesures s’en prenant directement aux conditions de travail des personnels et à l’École publique en tant que telle, de la loi « pour une école de la confiance » à la réforme du baccalauréat en passant par Parcoursup qui prive des dizaines de milliers de bacheliers du droit de s’inscrire à l’Université ?

N’est-ce pas vous qui avez accéléré la territorialisation qui réduit en miettes toute l’architecture de l’Éducation nationale, avec son puzzle de 13 régions académiques dirigées par un « super » recteur directeur d’agence régionale et, en toile de fond, des mutualisations de services et des suppressions de postes ?

Continuer la lecture de Réponse au président de la République

Site du SNETAA-FO de l'Académie de Martinique au service des PLP et des non titulaires pour informer, défendre, agir : Premier Syndicat de l'Enseignement Professionnel.